[Total : 4    Moyenne : 3.3/5]

Le sureau noir bio antioxydant naturel puissant.

Par contre, nombreuses sont les traditions anciennes qui refont surface depuis quelques décennies en Amérique du nord. Avec la Wicca (de souche européenne) et le Chamanisme (de souche autochtone) en tête de file, la rencontre avec l’esprit des plantes et leurs vertus magiques relève de moins en moins du mythe et nous rejoint de façon plus concrète tous les jours.

Mère-Sureau
Elle protège l’arbre et hante quiconque en coupe les branches. Toutefois, avec l’herboriste l’approchant avec grand respect et sans avidité, elle partage ses denrées médicinales :

On dit parfois que cette entité est la femme de Pan, dieu des forêts et des animaux. D’ailleurs, le sureau serait l’arbre de guérison préféré de Pan, ce qui en fait une panacée. C’est la Mère-Sureau qui garde l’accès aux propriétés magiques de l’arbre. Ces propriété ne sauraient être utilisées à bon escient sans le consentement de Mère-Sureau. D’ailleurs, on considère comme dangereux d’utiliser le sureau en magie si l’intention n’est pas pure et le cœur noble. Selon plusieurs, les gens qui s’avancent dans ce domaine sans trop savoir ce qu’ils font pourraient regretter d’avoir utilisé le sureau.
Une vieille prière à Mère-Sureau ressemble à ceci : “Mère-Sureau, je te demande de bien vouloir m’octroyer quelques branches pour me guérir et en échange, lorsque je serai à mon tour un arbre, je partagerai mes vertus avec toi”. Le sureau est aussi très étroitement lié au monde des fées. Dans les Vieux Pays, on dit qu’en se couchant dans un bosquet de sureau la nuit du solstice d’été (avec un cœur pur et après une préparation et un jeûne adéquats, de dire Beyerl), on peut apercevoir le Roi des Fées et tout son entourage.

En rituel

Pour les personnes qui désirent s’aventurer dans ce domaine, on peut brûler les fleurs ou les baies de sureau sur un charbon ardent. Il augmente l’effet des autres plantes ou résines ainsi brûlées et augmente l’effet du rituel de façon générale. Au risque de me répéter, une telle utilisation du sureau mérite que l’on s’attarde aux intentions et aux buts du rituel, avant de commencer, sans quoi les personnes responsables pourraient se sentir tourmentées, désorientées ou des événements troublants pourraient être générés. Le sureau peut aussi être bu dans la coupe rituelle.

Protection

Le sureau jouit d’une grande réputation pour sa capacité de protéger les lieux et les gens. Planté au jardin, il protège la maison de la foudre et ses habitants de la maladie. Accroché aux portes et fenêtres, il protège des forces maléfiques. Il va sans dire que le sureau protège aussi les animaux de ferme : fabriquer des croix à bras égaux avec des branches et les mettre aux quatre coins du bâtiment. Le sureau est porté sur soi pour se protéger des influences négatives et pour contrer un sort jeté sur soi par quelqu’un d’autre.

Bénédiction et consécration

On bénissait jadis les nouveaux mariés avec cet arbre, pour leur chance et leur bonheur. On bénit aussi les nouveau-nés dans un bain de sureau.Pour bénir ou consacrer une personne, un objet ou un lieu, on peut répandre du sureau (que ce soit les feuilles, fleurs ou baies) aux quatre vents en nommant la personne ou la chose, puis répendre du sureau dessus directement.

Passage et équilibre

Les jeunes branches de sureau sont facilement évidées de leur moelle. Cet aspect creux indique une multitude d’usages magiques intéressants. On considère que le sureau est un arbre qui facilite le passage entre les mondes : du mondain au magique, de la vie à la mort… Il a longtemps été utilisé pour les feux de crémation des morts et parfois, ion insérait une branche dans le cercueil du défunt pour le guider et le protéger. Le sureau est l’arbre de la Treizième Lune, la lune de Samhain (1er novembre), celle qui fait le pont entre la fin et le commencement. On suggère aussi que le sureau unit les opposés et les porte en équilibre, dans une tension dynamique très puissante. Ainsi sont réconciliés, à l’aide du sureau, le jour et la nuit, le doux et le dur, le féminin et le masculin… Le sureau est le gardien des initiations, des intentions et des engagements.

Correspondances

Le sureau est dédié à la planète Vénus et à la constellation du Poisson. Il est aussi dédié aux Déesses Vénus et Holda. Il est associé à l’arcane majeur de la Lune dans le tarot traditionnel. On associe le sureau à la rune de Raido, celle du cheminement et du voyage chamanique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*