[Total : 18    Moyenne : 3.6/5]

Drainer, apaiser, doper les défenses immunitaires, le sureau bio possède de nombreuses vertus, selon que l’on utilise ses baies, ses fleurs ou son écorce. Conseils d’utilisation avec Thierry Folliard, herboriste.

Il vient d’où ?

Le Sureau noir bio, aussi appelé Sambucus Nigra, orne les champs, la lisière des bois et les jardins d’Europe. Cet arbre feuillu peut faire jusqu’à sept mètres. Il se couvre de fleurs blanches au printemps, de baies noires en été. Tout est bon dans le sureau bio, dont l’usage remonterait à l’âge de pierre ! Les branches creuses permettent de confectionner des flûtes (sambûke en grec, d’où son nom est tiré), tandis que ses fleurs, ses baies et son écorce sont à l’origine de nombreux remèdes.

Ses vertus

Riche en vitamines, la baie du sureau bio est aussi un puissant antioxydant à l’action antigrippale et dépurative, les autres parties de l’arbre ont leurs vertus propres. Les fleurs, en usage interne, sont également connues pour stimuler les défenses immunitaires, prévenir les infections virales et combattre la fièvre. En usage externe sur la peau, elles sont anti-inflammatoires et traitent les irritations, les engelures, les conjonctivites…. Elles peuvent même être utilisées sur de petites plaies infectées pour circonscrire l’infection. L’écorce, quant à elle, est un bon diurétique et on l’utilise souvent contre la cellulite. Elle est aussi intéressante contre les douleurs articulaires et pour nettoyer les reins, notamment en cas d’infections urinaires.

Baies de sureau noir biologique

Baies de sureau noir biologique

Les recettes home-made

– Une tisane anti-grippe : Versez une poignée de fleurs de sureau bio dans un 1/2 litre d’eau amené à ébullition et laissez infuser dix minutes hors feu. Jusqu’à 4 tasses par jour.

– Un sirop de sureau bio spécial défenses : il se prépare avec les fleurs ou les baies que l’on fait cuire comme une confiture liquide avec du sucre de canne. Filtrez et versez dans des petites bouteilles stérilisées comme des conserves. Un ou deux verres par jour.

– Une lotion contre la conjonctivite et les gerçures : Préparez une décoction de fleurs de sureau bio (une poignée dans un ½ litre d’eau). Faites bouillir 3 minutes, laissez infuser 10 minutes, filtrez et laissez tiédir. Avec une compresse, appliquez la préparation sur les yeux ou les gerçures. 2 fois par jour.

– Une tisane d’écorce anti-cellulite et anti-douleurs articulaires : Une poignée d’écorce dans un ½ litre d’eau froide portée à ébullition. Laissez bouillir 3 minutes, puis laissez encore infuser 10 minutes. 3 tasses par jour.

Attention à

Les baies de sureau bio peuvent être laxatives et on les évite en cas de fragilité intestinale. Pour cette raison, elles sont déconseillées pendant la grossesse et durant la période d’allaitement. Si vous faites votre cueillette vous-même, attention aussi à ne pas confondre avec une autre espèce, le Sureau bio hièble, car les baies sont purgatives et un peu toxiques. Il est plus petit et se présente comme une plante pouvant atteindre deux mètres et produisant aussi des baies noires. Demandez confirmation à votre pharmacien ou à votre herboriste.

Le chiffre

500 : C’est la dose d’extrait sec de Sureau bio, en milligramme, à ne pas dépasser chaque jour.

Où la trouver ?

Baies, écorce, fleurs se trouvent en herboristerie, magasins bio, sur les marchés et dans certaines pharmacies. On les trouve séchées, soit en vrac, soit en sachet (L’Herbier de France, Santaflor, Comptoir de l’Herboristerie…) pour réaliser les tisanes ou lotions maison, ainsi qu’en sirop (Marma).


[Total : 6    Moyenne : 3.7/5]

L’hiver bat son plein et vous en avez assez de vous dopez aux médicaments chimiques ? Et si vous vous tourniez vers les plantes ? En ce moment, la mode est au sureau noir bio antioxydant naturel puissant, notamment le noir, et pour cause : c’est un anti-grippal efficace.

Comment et pourquoi le sureau peut-il lutter contre le rhume voire la grippe ?
Nicolas Gauthier : Tout d’abord, il est intéressant d’expliquer la distinction entre rhume et grippe. La grippe est un virus qui se multiplie une fois dans l’organisme. La toux est un vecteur de la grippe. La grippe se caractérise par une fièvre importante (plus de 39°C) avec une atteinte globale du corps (courbatures). Le rhume est d’origine virale ou bactérienne avec comme symptômes nez qui coule, maux de tête ainsi et fièvre mais plutôt modérée (38°C). Il n’y a pas d’altération de l’état général contrairement à la grippe.

La baie de sureau noir bio contre la grippe

La baie de sureau noir bio contre la grippe

Le sureau est composé d’une écorce, d’une fleur et de baies. Mais ce sont essentiellement la fleur et les fruits qui agissent sur notre organisme pour lutter contre le rhume voire la grippe. La fleur est composée de mucilages permettant de décrocher les glaires au niveau des bronches, et, de flavonoïdes ayant des propriétés anti-infectieuses (et responsables de la couleur de la plante). Les fruits sont également composés de flavonoïdes mais aussi d’anthocyanes ayant des propriétés anti-inflammatoires (et tout aussi responsables de la couleur de la plante). On retrouve également des tanins qui luttent contre les parasites au niveau des fruits.

C’est en fait l’action synergique des différents composés du sureau qui lui confère une propriété sudorifique et qui permet expectorer. Ainsi, le sureau permet de faire baisser la fièvre (en faisant transpirer beaucoup) et d’évacuer les glaires. D’une manière globale, l’action du sureau est immunostimulante : elle augmente les défenses du système immunitaire lorsqu’il est attaqué par un virus de rhume voire de grippe. Si le sureau est bon pour lutter contre le rhume il faut aussi noter que ce sont surtout les baies qui ont une action anti-grippale : les baies de sureau sont efficaces pour lutter contre les virus de type A.

Quelle est la meilleure façon de consommer le sureau pour lutter efficacement contre la grippe ?
On peut consommer le sureau (noir) de diverses manières.

Sous des formes médicamenteuses : en sirop expectorant comme le Propex ; en gouttes comme dans le complexe Santaherba de Lehning, formule facilitant la respiration en cas d’affection bronchique aigüe ; en gélules (extrait sec de baies de sureau noir).
Sous forme d’extraits de plantes standardisées (EPS). Pour cela, il faut procéder à une extraction du principe actif du sureau après congélation de baies fraîches et après leur broyage. Il s’agit d’une extraction très complexe et brevetée. Il est impossible de la réaliser en officine.
Il est aussi possible de se faire des tisanes à partir des fleurs de sureau noir lorsque l’on a un rhume. Pour cela, il faut prendre une cuillère à café de fleurs que l’on infuse pendant une quinzaine de minutes. Il est possible d’en boire jusqu’à 6 tasses par jour.

Y a-t-il des effets secondaires ou des contre-indications ?
Le sureau n’a pas particulièrement d’effets indésirables si ce n’est que les baies consommées crues peuvent provoquer des nausées ou des vomissements. Les baies doivent donc être séchées et cuites. Dans tous les cas, il vaut mieux se référer à un expert avant de consommer des baies de sureau récoltées dans la nature. D’ailleurs, même pour les sirops à base de sureau, il vaut mieux se référer à des laboratoires sérieux.

Pour ce qui est des contre-indications, il faut savoir que le sureau n’est pas conseillé pour les enfants en bas âge ou pour les femmes enceintes.

Le sureau est-il efficace au point d’être une alternative à un vaccin anti-grippal ?
Le vaccin est une action préventive : on injecte une petite quantité de virus dans l’organisme afin que celui-ci se consolide. Le sureau ne peut pas jouer cette action préventive, il peut simplement soulager les symptômes de rhume ou de grippe quand il est pris en complément des médicaments prescrits par votre médecin.

Quelles autres plantes peuvent aider à lutter contre la grippe ?
On peut utiliser de l’huile essentielle de ravinstara qui est un très bon antiviral ou encore le cyprès qui est un très bon anti-infectieux. L’essentiel est surtout de bien choisir les formes. Pour cela, il faut consulter un professionnel de la santé qui connaît les produits qui ont été chémotypés, c’est-à-dire chimiquement analysés. Autrement dit, pour un lot d’huiles essentielles, on pourra avoir le descriptif précis de la concentration en principe actif et en fonction de cela, on pourra savoir si le produit sera efficace, moyennement efficace ou très efficace.


[Total : 5    Moyenne : 3.8/5]

Le sureau noir bio antioxydant naturel puissant.

C’est dans son ouvrage “Les baies”, éd. Marabout, que Sylvie Hampikian nous informe sur les vertus de ces fruits savoureux. Bien connues pour leurs qualités gustatives, les baies sont plus précieuses qu’elles n’y paraissent pour notre corps. Partons à leur découverte.

Dans le langage populaire, le terme « baie » désigne un petit fruit, le plus souvent sauvage. Mais cette acception ne correspond à la définition botanique, où le mot « baie » renvoie précisément à un fruit charnu à pépins. Par conséquent, si les grains de raisin, le cassis, les groseilles et le goji sont bien des baies au sens botanique du terme, c’est aussi le cas des pastèques et des citrouilles, qu’on a pourtant du mal à nommer ainsi, compte tenu de leur taille !

La baie de sureau encore verte

La baie de sureau encore verte

A l’inverse, certaines « baies » de nos jardins et de nos campagnes sont en réalité des « drupes », c’est-à-dire des fruits à noyau, tandis que d’autres sont des « faux fruits ». C’est le cas des fraises, framboises, mûres, cerises, prunelles, merises, alises, cynorrhodons… En ce qui concerne la fraise, par exemple, les véritables fruits ne sont autres que ces petits grains qui croquent sous la dent (les akènes), la partie charnue étant leur réceptacle.
Pour simplifier la terminologie, nous emploierons le terme « baie » dans son sens courant de « petit fruit ». C’est d’ailleurs aussi l’acception générale du terme anglais berry.
A titre d’illustration, voici un inventaire non exhaustif de petits fruits comestibles, incluant notamment les dénommées baies ou berries.
– Vraies baies : myrtille, airelle, sureau, canneberge, physalis ou coqueret du Pérou, busserole, groseille à maquereau, goji, amla, camu camu, baie d’açai, fruit magique, aronia, groseille, cassis, raisin, tomate cerise, sorbe, arbouse, goyave de chine…
– Faux fruits et fruits complexes : fraise, framboise, mûre de la ronce, mûre du mûrier, muroise, cynorrhodon…
– Pseudo baies : baie de genièvre.

Profiter des propriétés des baies
Lorsque l’on pense aux baies, on visualise tout de suite les fruits que l’on grignote à même l’arbuste grimpant sur le mur d’un jardin. Bonne nouvelle, elles sont aussi bénéfiques pour l’organisme qu’elles sont délicieuses. Prenons par exemple le raisin, dont la monodiète permettrait de drainer et d’éliminer certains maux désagréables.
Et ce n’est pas le seul puisque les fruits rouges en général sont tout aussi excellents. Ils seraient même connu pour être anti brûlure et anti douleur.
En cosmétique, les baies sont aussi très utilisées en tant que gommage, démaquillant ou lait pour le corps.
Le saviez-vous ?
Puisque les fruits se forment à partir des fleurs fécondées, on trouve plus précisément les baies parmi le sous-embranchement des angiospermes, c’est-à-dire les plantes à fleurs.


[Total : 2    Moyenne : 4/5]

Les vertus curatives du sureau noir bio antioxydant naturel puissant.

Apprécié depuis l’Antiquité pour ses vertus curatives, il continue à nous rendre de multiples et précieux services.
Ses fleurs fraîches sont surtout diurétiques et laxatives. Une fois séchées, elles favorisent la transpiration, donc l’élimination des toxines. Les jeunes feuilles et l’écorce de sureau bio, elles, sont analgésiques, laxatives et très diurétiques.

Au printemps, récoltez ses fleurs, aux propriétés relaxantes et anti-inflammatoires bien connues, laissez-les sécher, et profitez ensuite toute l’année de tout ce qu’elles peuvent faire pour vous…

D’abord une tisane :

– Versez l’équivalent d’une grande tasse d’eau bouillante sur 2 cuillères à café de fleurs séchées.
– Couvrez, et laissez infuser 10 minutes.
– Buvez aussi chaud que possible.
– Prenez 2 à 3 tasses de cette tisane en cas de rhume, de refroidissement, de toux, de bronchite, de grippe, ou pour faire baisser la fièvre.

Très bon à savoir : cette infusion vous aidera à lutter aussi contre le rhume des foins. Pour cela, buvez-en 2 à 3 tasses par jour, quelques mois avant et pendant la saison que vous redoutez !

Fleurs de sureau bio aux vertus curatives

Fleurs de sureau bio aux vertus curatives

D’autres suggestions :

– L’infusion de sureau bio augmente légèrement la transpiration, donc l’élimination des toxines. Cette qualité en fait donc aussi une excellente alliée pour soulager l’arthrite et la goutte.

– À propos de la goutte justement, en plus boire une infusion de fleurs et de feuilles de sureau bio, essayez donc la compresse suivante : Mettez une poignée de gros sel, 2 poignées de fleurs de sureau et 2 de fleurs de camomille dans un demi-litre de vinaigre de vin. Faites bouillir le tout 15 minutes. Trempez ensuite des compresses que vous appliquerez, bien imbibées, sur la partie douloureuse.

– Très dépurative, l’infusion de fleurs de sureau bio est tout indiquée aussi pour nettoyer le foie. Dans ce cas, buvez-en 3 tasses par jour, dont une le matin, à jeun.

– Si vous souffrez d’hémorroïdes, trempez des compresses dans une infusion de fleurs de sureau bio, et appliquez-les localement. Répétez chaque jour, jusqu’à la guérison.

De la même manière…

– Préparez une tisane aux fleurs, aux feuilles ou à l’écorce de sureau bio, ou mélangez-les entre elles.
– Cette boisson, à l’action anti-inflammatoire, stimule également l’élimination des déchets métaboliques : 3 tasses par jour vous aideront à soulager les rhumatismes et les crises de gouttes.
Quelques suggestions, toujours avec cette tisane mélangée :

– Trempez-y des compresses, essorez-les très légèrement et appliquez-les sur les articulations douloureuses.
– Si vous souffrez de maux de gorge ou d’inflammation des gencives, utilisez-la, tiède, en bains de bouche : astringente, elle renforcera vos muqueuses.

Un autre classique, la décoction :

– Laissez sécher les jeunes feuilles du sureau bio, ainsi qu’un peu d’écorce des rameaux.
– Prélevez l’équivalent de 2 bonnes cuillères de ce mélange, recouvrez d’eau froide, portez à ébullition, puis filtrez.
– Buvez jusqu’à 3 tasses par jour pour stimuler l’activité des reins, particulièrement si vous souffrez de rétention d’urine.

Cette même décoction a des effets anti-inflammatoire et cicatrisant qui la rendent très efficace en cas d’éruptions et autres problèmes cutanés :

– Brûlures, furoncle, écorchures… trempez une compresse dans la décoction, et appliquez sur l’endroit blessé. Renouvelez autant que nécessaire !

Le sureau mérite décidément bien son surnom de « pharmacie de campagne » ! Il est efficace dans tant de situations, et vraiment sous toutes les formes !

Le bain, par exemple…

– Si vous souffrez de crampes ou de courbatures, préparez un bon bain chaud, additionné de feuilles de sureau bio.
– Profitez-en une vingtaine de minutes, et terminez par une rapide douche froide des jambes.

Intéressant toujours, le vinaigre de fleurs de sureau :

– Ajoutez 5 ombelles de sureau bio, 500 g de sucre, un verre de vinaigre de vin et l’écorce de tout un citron frais, évidemment non traité, à 5 litres d’eau.
– Mélangez le tout, et laissez macérer pendant 24 heures, en remuant souvent la préparation.
– Filtrez, et mettez en bouteille.
– Buvez ensuite un verre de ce vinaigre chaque matin si vous souffrez de rétention d’eau ou de troubles des règles.

Une autre recette pour d’autres maux…

– Mettez 10 g de fleurs fraîches dans un litre de bon vinaigre de vin.
– Laissez macérer pendant 2 semaines.
– Filtrez.
– En cas de maux d’estomac, de flatulences, de constipation, ou de goutte, prenez une cuillère à soupe dans un peu d’eau chaude, additionnée d’une pointe de miel

Enfin, préparez vous-même votre vin de sureau bio :

– Faites macérer 30 g de fleurs et de jeunes feuilles de sureau bio dans un litre de vin blanc.
– Laissez reposer pendant 2 jours.
– Filtrez.
– Pour soulager les reins fatigués, buvez 2 petits verres par jour.

Articulations douloureuses, bronchite, brûlures, constipation, courbatures, crampes, fièvre, flatulences, foie paresseux, furoncle, gencives irritées goutte, grippe, hémorroïdes, maux d’estomac ou de gorge, refroidissements, problèmes de règles, reins fatigués, rétention d’eau, toux… relisez bien tout ce qui concerne le sureau : il y a forcément au moins une recette pour vous !


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le sureau noir bio antioxydant naturel puissant et ses vertus.

Nombreuses sont les traditions anciennes qui refont surface depuis quelques décennies sur le sureau.
Le sureau jouit d’une grande réputation pour sa capacité à préserver les lieux et les gens. Planté au jardin, il protège la maison de la foudre et ses habitants de la maladie.
Une plantation de sureau permet la sauvegarde de la biodiversité car il est l’un des meilleurs arbres mellifères (ou pollinifères) et les abeilles butinent ses fleurs tant que le nectar est abondant. Un hectare de sureau donne environ 300 kg de miel au goût prononcé.

Le sureau noir (Sambucus nigra L.)
Cet arbuste de 2 à 5 mètres de haut (certains peuvent atteindre 15 m) est très répandu dans nos régions. Vous le trouverez à l’état sauvage mais également dans les jardins privés. Il fleurit entre mai et juillet. Ses fleurs blanches dégagent un parfum persistant presque envahissant, c’est à ce moment que la cueillette advient pour faire la gelée de fleurs de sureau.

C’est à partir des mois de juin/juillet que les baies font leur apparition. Les fruits du sureau parviennent normalement à maturité entre mi-août et mi-septembre. Ils sont récoltés dans des bacs et, afin de garantir une excellente qualité, il faut les transformer en jus le jour même. Ce jus permettra de préparer une délicieuse gelée de baies de sureau et bien d’autres produits délicieux.

Le sureau noir fruit antioxydant naturel puissant

Le sureau noir fruit antioxydant naturel puissant

Le sureau noir : le fruit le plus généreux en antioxydants
Il est connu pour ses vertus curatives. Il contient des vitamines et des antioxydants précieux pour notre organisme.
Les antioxydants suscitent beaucoup d’intérêt dans le milieu biomédical. Ils auraient la capacité de contrecarrer l’effet dommageable des radicaux libres et ainsi ralentir le vieillissement et diminuer les risques d’apparition de maladies comme le cancer, les troubles cardio-vasculaires et le diabète.
Des études récentes ont montré que les baies de sureau comptent parmi les petits fruits les plus riches en antioxydants : 100 g de baies de sureau européen fournissent 1 500 mg d’anthocyanines, une classe d’antioxydants, alors que la même quantité de myrtilles, de mûres ou encore de cassis ne fournit pas plus de 700 mg. Seul le Goji fait mieux. De plus, les baies du sureau sont riches en vitamines des groupes A, B et C, en flavonoïdes, en tanins, en caroténoïdes (antioxydant naturel puissant) et en acides aminés1.

Elles sont aussi reconnues pour leurs propriétés médicinales dans le traitement des inflammations respiratoires ainsi que pour réduire la durée des symptômes de la grippe et du rhume.

Premier verger de sureau en France ?
L’engouement pour les produits du terroir a permis la redécouverte du sureau et la diversification de ses utilisations culinaires. Ses baies, très légèrement sucrées et acidulées, colorent le vin et améliorent la qualité nutritive et gustative des barres aux fruits et des barres céréalières. Elles entrent également dans la confection de vins de sureau (baies), “mousseux” de sureau (fleurs), bières, liqueurs, confitures, confiseries, sirops, gelées, tartes, glaces, jus de fruits et une multitude d’autres produits. Donc, chez Délices du Maine nous avons -sans doute- créer le premier verger de sureau en France dès 2010, afin de répondre à cette attente.


[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Le jus de sureau noir bio antioxydant naturel puissant un aliment santé

Nom latin: Sambucus nigra Noms communs: Sureau, sureau noir, nord-américains de sureau Utilisé pour son activité antioxydante, pour réduire le cholestérol, améliorer la vision, renforcer le système immunitaire, améliorer la santé du cœur et lutter contre la toux, les rhumes, la grippe,les infections bactériennes et virales et amygdalitse. Les baies de sureau sont un remède populaire depuis des siècles en Amérique du Nord, en Europe, l’Asie occidentale et Afrique du Nord, les bienfaits médicinaux de baies de sureau sont à l’étude ou à redécouvrir. Le sureau est utilisé pour son activité antioxydante, pour réduire le cholestérol, pour améliorer la vision, pour stimuler le système immunitaire, pour améliorer la santé du cœur et de toux, de rhumes, grippe, infections bactériennes et virales et amygdalite. Bioflavonoïdes et d’autres protéines dans le jus ont la capacité de détruire du virus du rhume à la grippe. Les personnes atteintes de la grippe qui ont pris du jus de sureau ont signalé des symptômes moins sévères et se sentait mieux beaucoup plus rapidement que ceux qui n’ont pas consommé.

sureau noir biologique antioxydant naturel puissant

sureau noir biologique antioxydant naturel puissant

Propriétés et vertus du sureau:

antioxydant, sudorifique, diurétique, laxatif, stimulant immunitaire, anti-inflammatoire

Utilisation du sureau :

Stimuler le système immunitaire, la toux, les rhumes, la grippe, les infections bactériennes, les infections virales, amygdalite, réduire le cholestérol, la vision améliorée et la santé cardiaque. Les infusions de fruits de sureau seraient bénéfiques pour les troubles nerveux, maux de dos, et ont été utilisés pour réduire l’inflammation des voies urinaires et la vessie.

Les baies de sureau : laxatives et diurétiques

Les baies de sureau contiennent des pigments organiques, des tanins, des acides aminés, caroténoïdes, flavonoïdes, le sucre, la rutine, l’acide viburnic, Vitamine A et B et d’une grande quantité de vitamine C. Elles sont également légèrement laxative, diurétique et sudorifique. Flavonoïdes, dont la quercétine, sont censés rendre compte des effets thérapeutiques des fleurs de sureau et les baies. Selon Test Tube études2 ces flavonoïdes comprennent anthocyanes qui sont des antioxydants puissants et de protéger les cellules contre les dommages. Les baies de sureau sont énumérées dans le Guide du CRC des herbes médicinales, dès 1985, et sont énumérées à la référence sur les médicaments de 2000 Mosby’s Nursing pour les rhumes, la grippe, les infections à levure, la congestion nasale et la poitrine, et la fièvre des foins. En Israël, Hasassah’s Oncology Lab a déterminé que sureau stimule le système immunitaire de l’organisme et ils sont le traitement du cancer et les malades du sida avec elle. Le large éventail de prestations médicales (de la grippe et le rhume à l’asthme invalidante, le diabète et la perte de poids) est probablement due à l’amélioration du système immunitaire de chaque individu. Au centre de recherche Bundesforschungsanstalt pour l’alimentation de Karlsruhe, en Allemagne, des scientifiques menant des études sur Sureau a montré que les anthocyanes sureau améliorer la fonction immunitaire en stimulant la production de cytokines. Ces unique protéines agissent comme des messagers du système immunitaire pour aider à réguler la réponse immunitaire, contribuant ainsi à défendre l’organisme contre la maladie. D’autres recherches ont indiqué que les anthocyanes trouvés dans les baies de sureau possèdent sensiblement plus de capacité antioxydante que soit la vitamine E ou en vitamine C.


[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Des travaux, menés essentiellement en Europe, montrent que le sureau noir bio antioxydant naturel puissant  est une source importante d’anthocyanines, de puissants pigments pourpres qui semblent avoir des effets bénéfiques sur la santé.

Aujourd’hui, la recherche a montré l’efficacité de l’extrait de sureau noir dans le traitement de la grippe et s’intéresse à son action sur les systèmes immunitaire et cardiovasculaire ou, encore, à ses effets sur les conséquences du stress.

Le sureau noir est connu depuis le ve siècle av. J.-C. et est mentionné dans les écrits d’Hippocrate, de Dioscorides et de Pline l’Ancien. On le trouve dans toutes les pharmacopées. Le vin de sureau était traditionnellement utilisé pour soigner la grippe et les conséquences des coups de froid. Galien le recommandait contre les catarrhes ou les excès de mucus. Au xviie siècle, il servait à calmer la toux ou à purifier l’organisme. On employait également l’eau de sureau pour clarifier le teint et atténuer les taches de rousseur.

L'extrait de sureau noir bio antiviral puissant

L’extrait de sureau noir bio antiviral puissant

Une activité antivirale cliniquement démontrée
In vitro, un extrait standardisé de sureau noir, Sambucol, inhibait la réplication de différentes souches du virus de la grippe.
Une étude en double aveugle, contrôlée contre placebo, a été menée sur un groupe d’individus vivant dans une communauté agricole en Israël, un kibboutz, en 1993 pendant une épidémie de grippe (influenza B Panama).
La fièvre, les sensations d’amélioration et la complète guérison ont été enregistrées pendant six jours. La présence d’anticorps de l’influenza a été testée sur les sérums prélevés en phase aiguë de la maladie et pendant la convalescence.
Une amélioration significative des symptômes y compris la fièvre a été obtenue en deux jours chez 93,3 % des sujets traités avec l’extrait de sureau et en seulement six jours chez 91,7 % des sujets du groupe témoin. Une guérison complète a été obtenue en deux ou trois jours chez près de 90 % des patients traités alors qu’au moins six jours ont été nécessaires pour les sujets du groupe témoin. Le sérum prélevé pendant la période de convalescence des patients traités avec l’extrait de sureau avait un niveau plus élevé d’anticorps du virus de l’influenza que celui des patients sous placebo.
Une seconde étude en double aveugle, contrôlée contre placebo et randomisée, a été réalisée au Danemark. L’extrait de sureau a réduit de façon significative la durée de la grippe d’environ quatre jours.

Un travail de recherche a été conçu pour évaluer l’effet d’un extrait de sureau sur le système immunitaire en bonne santé et, plus précisément, pour évaluer son effet sur la production de cytokines, dérivées de monocytes provenant de 12 donneurs en bonne santé. L’extrait de sureau a augmenté de façon significative la production de cytokines inflammatoires (IL-1 bêta, TNF-alpha, IL-6, IL-8). Les résultats étaient particulièrement importants avec la production de TNF-alpha qui était multipliée par 44,9 fois. Les chercheurs ont conclu de ces résultats que l’extrait de sureau, en plus de ses propriétés antivirales, activait le système immunitaire en bonne santé en augmentant la production de cytokines inflammatoires. Il pourrait donc avoir un effet immunoprotecteur ou immunostimulateur s’il était administré à des patients cancéreux ou atteints du sida, en conjonction avec une chimiothérapie ou d’autres traitements. Des études devraient donc être développées dans ces directions.
Une protection cardiovasculaire
Au Centre de recherche sur les aliments de Karlsruhe, en Allemagne, des études sont conduites sur des agents nutritionnels qui réduisent l’oxydation et protègent les cellules. Selon les travaux réalisés par le Dr Gerhard Rechkemmer, le directeur du Centre, les anthocyanines du sureau possèdent une puissance antioxydante beaucoup plus importante que la vitamine C. Des chercheurs de l’université de Graz, en Autriche, les Drs Werner Pfannhauser et Michael Murkovic, se sont intéressés à l’activité biologique des anthocyanines du sureau noir. Leurs travaux montrent qu’elles sont absorbées dans le plasma et qu’in vitro, elles possèdent des propriétés antioxydantes. Ils ont ensuite montré que les anthocyanines du sureau réduisent l’oxydation des LDL cholestérol.
L’oxydation des LDL cholestérol étant impliquée dans le développement de l’athérosclérose, contribuant ainsi aux maladies cardiovasculaires, les chercheurs ont exprimé le souhait que le sureau noir et ses extraits puissent être utilisés dans le futur comme cardioprotecteur. D’autres recherches réalisées à l’université de Tufts aux États-Unis montrent que les anthocyanines du sureau protègent les cellules vasculaires épithéliales contre les atteintes oxydantes, aidant ainsi à prévenir dans ces cellules des modifications qui sont associées à des maladies vasculaires.
Réduction du stress
Le sureau et ses extraits riches en anthocyanines semblent capables de diminuer le stress. Cet effet a été découvert par le Dr Sepp Porta, un endocrinologue autrichien, qui a réalisé des études sur le stress en utilisant un concentré de sureau sur un groupe de volontaires.

Il décrit ainsi ses découvertes : “ Nous avons donné à ces gens du sureau pendant seulement dix jours. Nous les avons ensuite soumis à des tests classiques de stress et les résultats ont été remarquables. Je les ai vérifiés encore et encore. ” Dans cette étude, différents biomarqueurs du stress incluant les niveaux plasmatiques de glucose, de magnésium et d’autres produits chimiques ont été analysés. “Ce que nous avons trouvé, dit le Dr Porta, c’est que le sureau a un effet extraordinaire sur le stress qu’il réduit de façon importante.
Encore plus remarquable, l’ingestion orale d’extrait de sureau a pour résultat une augmentation de la consommation de glucose, une chute en pointe du magnésium ionisé et une augmentation significative des granulocytes.” Porta a également constaté que la consommation quotidienne d’extrait de sureau raccourcissait de façon importante la phase de récupération suivant la pratique intensive d’exercices physiques.
Les recherches du Dr Porta sur les effets réducteurs du stress du sureau ont retenu l’attention d’une partie de l’US Air Force. Une collaboration a été établie avec lui pour conduire des tests de suivi, traiter des données et faire avancer ses travaux. Le Dr David Westmoreland de l’Académie de l’US Air Force a émis le commentaire que si le sureau était un aussi puissant destructeur de stress qu’il paraissait, il pourrait être utile pour les pilotes de jet qui sont soumis à un stress particulièrement important.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le sureau noir bio antioxydant naturel puissant: présentation et usages

Le sureau noir bio est un arbre apprécié pour ses fruits et pour ses nombreuses vertus thérapeutiques. Nous vous proposons de découvrir les caractéristiques et les usages de cet arbre.

Présentation du sureau noir

Le sureau noir ou Sambucus nigra est un arbuste de la famille des Caprifoliacées.

Cet arbre à croissance rapide est présent en Europe, en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord, sauf dans les régions montagneuses. Il peut vivre plus de 100 ans.

Il se développe dans les forêts de feuillus, mais aussi sur les décombres où les oiseaux déposent les graines de sureau. C’est une espèce qui a besoin de soleil ou de demi-ombre pour vivre : on le trouve donc plus facilement en lisière de bois, dans les haies et sur les berges des cours d’eau.

A noter : cet arbre s’accommode de tout type de sol bien drainé, même calcaire, et apprécie un emplacement ensoleillé ; il supporte le froid jusqu’à -29° (zone 5).

Le sureau noir bio

Le sureau noir bio

Description du sureau noir bio

Le sureau noir est un petit arbre de 2 à 10 mètres de haut, à branches souvent courbées.
Son écorce est vert-grise et fissurée. Autre particularité : ses branches sont creuses, ce qui en fait un refuge de prédilection pour de nombreux insectes.

Ses feuilles, caduques, sont opposées et composées de 5 à 7 folioles. Elles sont régulièrement dentelées et un peu plus velues sur les nervures. Elles dégagent une odeur âcre et nauséabonde lorsqu’on les froisse.

Les fleurs hermaphrodites apparaissant en début d’été, après les feuilles (en mai juin). Ces petites fleurs blanches très parfumées sont regroupées en ombelles planes régulières.

Les fruits sont de petites drupes noires violacées disposées en grappes. Ces baies noires, qui arrivent à maturité fin août, peuvent être utilisées en cuisine.

A noter : les fleurs de sureau attirent de nombreux insectes butineurs (abeilles, mouches, papillons) tandis que ses baies font le régal des oiseaux (fauvettes des jardins, merles, grives, rouges-gorges et passereaux…).

Il ne faut pas confondre le sureau noir avec le sureau hièble qui lui ressemble beaucoup. Le sureau hièble ne dépasse pas 1,80 m de haut, fleurit plus tardivement (de juillet à août) et tourne ses fruits vers le haut alors que le sureau noir les tourne vers le sol.

Les usages du sureau

Les baies du sureau noir sont utilisées pour confectionner du vin de sureau, de la liqueur, des sirops, des gelées et des confitures.
Elles sont comestibles cuites, mais doivent être évitées crues car elles sont légèrement toxiques (elles peuvent provoquer nausées et vomissements).
Ces baies, qui tachent les vêtements, sont aussi utilisées comme colorant alimentaire naturel.

Les fleurs et les baies du sureau biologique ont aussi un usage médicinal pour soigner le rhume et la bronchite. Elles sont reconnues pour leurs propriétés diaphorétiques (favorisant la sudation) et expectorantes.

Le bois tendre et creux du sureau servait autrefois à fabriquer des flûtes et des sifflets. C’est à cette particularité que cet arbre doit son nom botanique Sambucus nigra (du grec sambuke : “flûte”).

A noter : dans la tradition celtique, le sureau est l’arbre des morts ; les druides confectionnaient avec son bois les flûtes qui leur servaient à converser avec les âmes des défunts.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Sureau noir bio antioxydant naturel puissant Sambucus nigra L ; Caprifoliaceae Sambuc, Arbre de Judas, Aoussier

Occitan : lo seu, lo soec GB : Elder, Judas-tree D : Holunder, Flieder

Connaître : Le Sureau bio est le digne compagnon de la fabuleuse ortie bio. Comme elle, ce petit arbre (2 à 10 mètres de haut) à feuilles caduques affectionne les terres riches en azote du voisinage de l’homme. Il est le premier arbre dont les bourgeons éclosent, avant même le printemps, défiant souvent le gel et la neige.

Ses branches à l’écorce crevassée claire sont creuses, remplies d’une moelle blanchâtre très tendre. Sa ramure offre un site de nidification à de nombreux passereaux, ainsi qu’un formidable espace de jeux et de découverte à des générations « d’indiens en culotte courte ».

Les feuilles sont grandes (20 à 25 cm de longueur), composées de cinq à sept folioles ovales pointus et dentés, au parfum assez désagréable.

Les fleurs, blanc crème, s’épanouissent en mai juin, en ombelles grandes (jusqu’à 20 cm de diamètre) et odorantes (parfum capiteux un peu musqué).

Fleurs de sureau noir biologique

Fleurs de sureau noir biologique

Cueillir :

C’est exclusivement du Sureau noir bio dont il est question ici pour la cueillette. Les feuilles se récoltent à la main avant la floraison. On peut facilement ramasser 3 kg par heure. Le séchage est aisé (le rapport frais/sec est de 4/1).

On cueille les fleurs en juin, de préférence avant que les étamines ne lâchent leur pollen abondant en nuage jaune. Après séchage, elles seront de meilleure qualité, d’un beau blanc crémeux, et vous éviterez certainement un « bon rhume des foins » ! Plutôt que de prélever l’ombelle entière, vous pouvez pincer juste sous les fleurs pour ne garder que les ombellules et laisser les plus gros pédoncules sur l’arbre. Vous obtiendrez ainsi une récolte qui séchera plus facilement, et qui sera aussi plus facile à utiliser en petites pincées. Avec un peu d’habitude vous ramasserez facilement 6 kg par heure (soit 1,5 kg sec). Ne ramassez surtout pas les fleurs humides, elles bruniraient au séchage et perdraient ainsi beaucoup de leurs qualités.

Les fruits se récoltent à maturité, début septembre, de la même manière que les fleurs. On ramasse aisément 30 kg par heure.

Utiliser :

Omniprésent comme sa compagne l’ortie près des habitations, le Sureau bio a trouvé depuis des temps immémoriaux de très nombreux emplois en cuisine, médecine, artisanat, magie, jeux…

Les fleurs sont le remède populaire des états grippaux et infectieux. Et pour cause ! Sudorifiques et fébrifuges, elles stimulent le système immunitaire. Elles sont également émollientes ; c’est pourquoi elles ont souvent été utilisées dans les campagnes en compresses imbibées d’infusion pour faire mûrir les abcès et les panaris.

En cuisine, ces mêmes fleurs ont parfois été appelées « vanille du pauvre » en raison de leur parfum de muscat. On en fait de délicieux beignets, en les trempant tout simplement dans la pâte comme les fleurs d’acacia (Robinia pseudacacia L.) ou de courgettes (Cucurbita melo L.). Elles servent à parfumer desserts, liqueurs, vins, sirops ou limonades. Crues, elles agrémentent salades et plats sucrés.

Les feuilles ont été utilisées comme analgésique, purgatif et laxatif. Cependant, leur odeur un peu nauséabonde a limité leur emploi, sinon en usage externe. Leur suc stoppe les petits saignements, il soulage les brûlures de l’ortie et les douleurs hémorroïdaires.

Elles teignent la laine et le coton en jaune (assez solide), avec 200 grammes de feuilles fraîches pour 100 grammes de fibre. Enfin, leur macération prolongée (2 à 3 semaines) dans de l’eau constitue un répulsif efficace à verser dans les galeries des campagnols (également répulsif pour les narines sensibles !).

Les fruits crus sont laxatifs. Diurétiques, très riches en vitamine C et A, ils sont consommés en Europe depuis la préhistoire (Delluc, Roques). (photo 56) Ils sont délicieux en confiture ou gelée (mélangés à la mûre à 50/50). Leur jus a servi à colorer le vin (en particulier le Porto). En Angleterre, elles étaient mises à fermenter pour fabriquer un vin très populaire (Bois). Leur jus teint la laine et le coton en violet lilas et donne brillance et reflets aux chevelures brunes.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Description: de sureau noir bio antioxydant naturel puissant.

Le sureau noir bio est un arbuste très commun qui mesure de 5 à 10 mètres de haut et peut vivre 100 ans. Les feuilles opposées, composées, imparipennées se composent de 5 à 7 folioles ovales. Les inflorescences sont en larges corymbes. Les fruits mûrs sont des baies globuleuses, arrondies de 3 à 6 mm de diamètre et gorgées de jus violet foncé. Les grappes de fruits sont tournées vers le bas (afin de le différencier du sureau hièble, toxique).

On le rencontre le long des chemins et en lisière des bois. Il a besoin de soleil ou de demi-ombre.

Ses fleurs blanchâtres fleurissent de juin à juillet. Elles sont regroupées en ombelles, très odorantes. Les fruits apparaissent à la fin de l’été sous la forme de baies noires.

Le sureau noir biologique aux vertus multiples

Le sureau noir biologique aux vertus multiples

Utilité pour la faune

Les feuilles, parmi les premières à sortir au printemps, sont recherchées par de nombreux insectes, notamment les papillons nocturnes (Sphynx du troène, Eupithécie à trois points, Phalène du Sureau) dont les chenilles s’en nourrissent parfois exclusivement.

Les fleurs attirent quantité d’insectes butineurs, des abeilles, des papillons et des syrphes.

Plus tard dans la saison, les baies noires sont une source de nourriture précieuse à la fin de l’été pour des oiseaux comme la fauvette à tête noire ou la grive musicienne qui s’en gavent avant de partir en migration, lees merles ou les rouges gorges. Les tiges creuses sont utilisées par certains insectes, notamment les abeilles solitaires, qui y pondent leurs œufs. Les tiges servent également de refuge hivernal pour quelques espèces d’insectes qui ne meurent pas en automne.

Le bout des pousses est colonisé par des pucerons ce qui attire les insectes prédateurs comme les coccinelles, les syrphes, les chrysopes, ce qui éliminera lesdites colonies.

Usages alimentaires

Les fleurs sont à la base de multiples usages alimentaires.

Les fruits peuvent être également consommés, cuits, sous forme de sirops, de liqueurs (notre recette combine jus de sureau noir bio et rhum), de confitures ou de gelées.

Attention, les fruits crus sont légèrement toxiques (nausées et diarrhée).

Usages thérapeutiques

Des travaux montrent que le sureau bio est une source importante d’anthocyanines, de puissants pigments pourpres qui semblent avoir des effets bénéfiques sur la santé. Aujourd’hui, la recherche a montré l’efficacité de l’extrait de sureau noir bio dans le traitement de la grippe et s’intéresse à son action sur les systèmes immunitaire et cardiovasculaire ou, encore, à ses effets sur les conséquences du stress.

Nous avons testé, avec succès, son action anti-grippale.

Infusion de fleurs de sureau biologique : infuser 2 c.à.c. de fleurs séchées dans 20 cl d’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. Filtrer. En boire 3 tasses par jour. On peut en améliorer le goût par l’ajout de miel.

Usages en jardinage

Les feuilles de sureau noir peuvent servir à confectionner un purin biologique qui permet de combattre le mildiou, les aleurodes, les altises, les noctuelles, les thrips et les pucerons. Ce purin aurait également le pouvoir de repousser les rongeurs (souris, mulots et campagnols).

La recette est simple : il faut laisser macérer 1 kg de feuilles pendant une semaine dans 10 litres d’eau. Filtrer le purin pour le pulvériser.