Boutique Biologiquement.comLe sureau noir bio : présentation et usages

  Posté par sureau       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Le sureau noir bio antioxydant naturel puissant: présentation et usages

Le sureau noir bio est un arbre apprécié pour ses fruits et pour ses nombreuses vertus thérapeutiques. Nous vous proposons de découvrir les caractéristiques et les usages de cet arbre.

Présentation du sureau noir

Le sureau noir ou Sambucus nigra est un arbuste de la famille des Caprifoliacées.

Cet arbre à croissance rapide est présent en Europe, en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord, sauf dans les régions montagneuses. Il peut vivre plus de 100 ans.

Il se développe dans les forêts de feuillus, mais aussi sur les décombres où les oiseaux déposent les graines de sureau. C’est une espèce qui a besoin de soleil ou de demi-ombre pour vivre : on le trouve donc plus facilement en lisière de bois, dans les haies et sur les berges des cours d’eau.

A noter : cet arbre s’accommode de tout type de sol bien drainé, même calcaire, et apprécie un emplacement ensoleillé ; il supporte le froid jusqu’à -29° (zone 5).

Le sureau noir bio
Le sureau noir bio

Description du sureau noir bio

Le sureau noir est un petit arbre de 2 à 10 mètres de haut, à branches souvent courbées.
Son écorce est vert-grise et fissurée. Autre particularité : ses branches sont creuses, ce qui en fait un refuge de prédilection pour de nombreux insectes.

Ses feuilles, caduques, sont opposées et composées de 5 à 7 folioles. Elles sont régulièrement dentelées et un peu plus velues sur les nervures. Elles dégagent une odeur âcre et nauséabonde lorsqu’on les froisse.

Les fleurs hermaphrodites apparaissant en début d’été, après les feuilles (en mai juin). Ces petites fleurs blanches très parfumées sont regroupées en ombelles planes régulières.

Les fruits sont de petites drupes noires violacées disposées en grappes. Ces baies noires, qui arrivent à maturité fin août, peuvent être utilisées en cuisine.

A noter : les fleurs de sureau attirent de nombreux insectes butineurs (abeilles, mouches, papillons) tandis que ses baies font le régal des oiseaux (fauvettes des jardins, merles, grives, rouges-gorges et passereaux…).

Il ne faut pas confondre le sureau noir avec le sureau hièble qui lui ressemble beaucoup. Le sureau hièble ne dépasse pas 1,80 m de haut, fleurit plus tardivement (de juillet à août) et tourne ses fruits vers le haut alors que le sureau noir les tourne vers le sol.

Les usages du sureau

Les baies du sureau noir sont utilisées pour confectionner du vin de sureau, de la liqueur, des sirops, des gelées et des confitures.
Elles sont comestibles cuites, mais doivent être évitées crues car elles sont légèrement toxiques (elles peuvent provoquer nausées et vomissements).
Ces baies, qui tachent les vêtements, sont aussi utilisées comme colorant alimentaire naturel.

Les fleurs et les baies du sureau biologique ont aussi un usage médicinal pour soigner le rhume et la bronchite. Elles sont reconnues pour leurs propriétés diaphorétiques (favorisant la sudation) et expectorantes.

Le bois tendre et creux du sureau servait autrefois à fabriquer des flûtes et des sifflets. C’est à cette particularité que cet arbre doit son nom botanique Sambucus nigra (du grec sambuke : “flûte”).

A noter : dans la tradition celtique, le sureau est l’arbre des morts ; les druides confectionnaient avec son bois les flûtes qui leur servaient à converser avec les âmes des défunts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *