Boutique Biologiquement.comLe sureau noir biologique

  Posté par sureau       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le Sureau noir bio antioxydant naturel puissant (Sambucus nigra), de la famille des Caprifoliacées, tient son nom du grec sambûke : flûte (ces végétaux servaient souvent à confectionner des instruments de musique). Il est commun partout sauf en montagne (jusqu’à 1600 m) mais assez rare en région méditerranéenne.

Description

Cet arbuste ou petit arbre de 2-10 m peut vivre jusqu’à 100 ans. Il rejette de souche. Il fleurit de juin à juillet, est pollinisé par les insectes. Ces fleurs blanchâtres sont très odorantes. Ces fruits sont des baies noires globuleuses.
C’est une espèce qui a besoin de soleil (on dit qu’elle est héliophile) ou de demi-ombre qui se développe dans les bois frais, les haies, les bords de rivières, les décombres et les lisières forestières.

Utilité pour la faune
Les feuilles, parmi les premières à sortir au printemps, sont recherchées par de nombreux insectes, notamment les papillons nocturnes (Sphynx du troène, Eupithécie à trois points, Phalène du Sureau) dont les chenilles s’en nourrissent parfois exclusivement.

En mai et juin, les fleurs en ombelles attirent quantité de butineurs : abeilles, syrphes, mouches, papillons, cétoines dorées. Ces insectes sont à leur tour dévorés par des oiseaux.

Dès la fin août, les baies noires commencent à mûrir. Les Fauvettes à tête noire et des jardins, les Merles noirs, les grives, les Rougegorges familiers et les Rougequeues noirs en sont très friands. Les passereaux s’en restaurent avant de migrer.

Les tiges creuses sont utilisées par certains insectes (abeilles sauvages) pour le dépôt de leurs pontes et servent de refuge hivernal pour quelques espèces d’insectes qui ne meurent pas en automne (voir la page sur les nichoirs et abris à insectes). Les tiges sont parfois colonisées par un puceron noir, inféodé à cette seule plante et délaissant les autres végétaux du jardin, mais attirant des insectes prédateurs comme les coccinelles, syrphes, chrysopes qui eux s’attaqueront à tous les pucerons du jardin.

Baies de sureau noir biologique
Baies de sureau noir biologique

Usages pour l’homme

Les fruits sont comestibles cuits. Ils étaient utilisés en distillerie et pour la confection de confitures. Ils sont très riches en substances minérales et en vitamines notamment C. Le jus obtenu avec les baies est laxatif. Les fleurs ont des propriétés diurétiques. Elles étaient consommées frites en beignets. La plante est également sudorifique, purgative, vomitive, détersive et résolutive.

Recette de la confiture de sureau bio aux pommes bio

Ingrédients : 1,5 kg de baies de sureau bio, 1,5 kg de pommes bio, 25 cl d’eau, 1 g de sucre, 1 pincée de poivre, ½ cuillerée à café de quatre-épices, 1 citron bio.

Laver et égrappez les baies de sureau. Dans la bassine à confiture, mettez les baies et l’eau et portez à feu vif. Cette opération va faire éclater les baies et leur faire rendre leur jus. Versez et filtrer sur une passoire pour recueillir le jus. Mesurez-en la quantité et comptez 400 g de sucre pour 50 cl de jus.

Epluchez les pommes, coupez-les en petits dés. Pesez-les et comptez 750 g de sucre pour 1 kg de pomme.

Dans la bassine à confiture, mélangez les dés de pomme, le jus de sureau, le sucre et les épices. Faites cuire sur feu vif, en remuant, jusqu’à ce que les pommes soient transparentes. Vérifiez la consistance du sirop, ajoutez le jus de citron et redonnez un bouillon. Mettez en pots aussitôt.

Le purin de feuilles de sureau noir est utile en jardinage biologique pour combattre mildiou et pucerons. Ce purin aurait également le pouvoir de repousser les rongeurs (souris, mulots et campagnols).

Fabrication du purin de feuilles de sureau noir

Laisser macérer 1 kg de feuilles pendant quelques jours dans 10 l d’eau ; filtrer le purin pour le pulvériser.

L’espèce voisine, le Sureau rouge ou Sureau à grappe (Sambucus racemosa) est assez commune dans le nord, le nord-est de la France et dans les montagnes, mais absente en région méditerranéenne et dans l’Ouest. Elle pousse de 100 m à 2000 m d’altitude.

Conclusion : Semez à partir de baies ou bouturez un sureau dans votre « jardin de nature » pour y accueillir insectes, oiseaux et mammifères et profitez de ses qualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *